* MON PERMIS >

Bravo, vous avez réussi, vos efforts ont portés leurs fruits. Vous avez votre permis,  le plus difficile maintenant est de le garder.
Titre provisoire
Votre titre provisoire que nous recevons 48 heures après l’examen est valable quatre mois, uniquement sur le territoire français.
Votre véhicule est assuré, c’est parti. Vous disposez de 6 points pendant la période probatoire de deux ans ou trois ans suivant votre cursus (voir plus bas), ensuite votre capital points sera augmenté de deux ou trois points par an jusqu’à concurrence de douze points.
Titre définitif
Ce ne sont plus les services de la préfecture qui lancent la fabrication de votre titre définitif. La demande de fabrication doit ce faire sur le site de l’A.N.TS. Il est fabriqué par les services de l’état dans les trois semaine qui suivent la demande.
Ce titre définitif doit toujours être en votre possession, aucune photocopie ne sera admise lors d’un contrôle routier. Il est recevable comme pièce d’identité.
Période probatoire
La durée de cette période dépend du cursus suivi pour l’obtention du permis.
Pour une formation traditionnelle elle dure trois ans.
Pour une formation en Apprentissage Anticipé de la Conduite, elle est réduite à deux ans.
Autre permis
Vos examen de code est valable 5 ans donc pendant cette période nous vous conseillons de passer tout les permis qui vous intéresses
Récupération de point
Cette récupération de points est possible de deux manière D’abord en adoptant une attitude  réfléchie et raisonnée permettant de récupérer un points tous les six mois pour les infractions n’entrainant pas la perte de plus d’un point, pour les autre cas en ne commettant aucune infraction pendant trois ans
Ou alors par un stage dans la limite de quatre points tous les ans.
Cette démarche est encadrée par quatre cas de figure possibles
-Stage volontaire – récupération de points
-Stage obligatoire – permis probatoire
-Stage en alternative aux poursuites pénales ou composition pénale
-Stage en peine complémentaire ou obligation imposée dans le cadre d’un sursis avec mise à l’épreuve
Les dates et les lieux de ces stages sont prédéfinis, vous n’avez qu’a choisir ce qui vous convient le mieux..
Annulation
Suite à une annulation pour avoir de nouveau un permis il vous faut passer, la visite médicale, les tests psychotechniques et constituer un dossier. Ceci fait en fonction de votre position administrative au moment des faits il vous faudra passer une ou deux épreuves
* Pour ceux qui était titulaires d’un permis de conduire depuis moins de 3 ans lors de son annulation, ils doivent repasser l’examen complet (code de la route et conduite) ils devront passer les épreuves pratiques pour chacune des catégories de permis qu’il désire récupérer.
* Pour ceux qui étaient titulaires d’un permis depuis plus de 3 ans lors de son annulation, ils doivent repasser l’examen de code uniquement. ( la demande de nouveau permis doit être déposée en préfecture moins de 9 mois après l’annulation de l’ancien permis, sinon il faut repasser également la conduite). En cas de réussite à cette épreuve ce sont toutes les catégories de permis qu’il détenait précédemment qui leur seront à nouveau restituées. Pour cela, il devra automatiquement repasser l’examen théorique moins de 3 mois après la date de cessation de l’interdiction.
* Il est interdit d’obtenir un nouveau permis de conduire avant un délai de 6 mois (1 an en cas de récidive). Le dépôt du dossier, la visite médicale et l’examen psychotechnique peuvent cependant être effectués dès l’annulation du permis de conduire.
* les personnes dont le permis de conduire a été invalidé pour défaut de points peuvent se présenter aux épreuves pendant la période d’interdiction de conduire et retrouver ainsi, s’ils satisfont aux épreuves, leur permis dès le 1er jour suivant la fin de la période d’annulation de leur permis de conduire.
* Le nouveau permis de conduire qui sera délivré sera affecté de 6 points et sera soumis aux règles du permis probatoire

6 Semaines, 2 Stages, 1 Permis